Publié le 23 Avril 2017

L'ail des ours envahit certains sous-bois humides de fin mars à mai. Son parfum aillé ne laisse pas de place à l'erreur pour son identification. Si vous êtes encore novices dans la cueillette de cette plante sauvage printanière, quelques petits conseils sont disponibles sur ConsoGlobe.

 

Une de mes utilisations favorites de ces délicieuses pousses forestières est ce pesto tout simple, à déguster avec des pâtes, des tartines ou encore dans des tartes ou cakes.

Pesto d'ail des ours

Pour 1 pot :

Ingrédients :

-une quarantaine de feuilles d'ail des ours

-40 g d'amandes mondées

-40 g de mie de pain

-huile d'olive

-eau

-sel

-une goutte de vinaigre

 

Préparation :

-Laver les feuilles d'ail des ours dans de l'eau légèrement vinaigrée

-Mettre les amandes et le pain dans le bol du mixer et couvrir à peine d'eau ; laisser tremper quelques minutes

-Ajouter l'ail des ours, une pincée de sel, un filet d'huile d'olive et mixer

-Rectifier la consistance avec un peu d'eau ou d'huile supplémentaire

Ce pesto se conserve au frigo pendant 3 jours environ, mais n'hésitez pas à le congeler si vous souhaitez l'utiliser plus tard !

Publié le 13 Avril 2017

On manque parfois d'idées pour cuisiner les légumes de fin d'hiver ou début de printemps, et les accompagnements.
La cuisine britannique traditionnelle est finalement assez créative en la matière et offre de nombreuses variantes de préparation de légumes accompagnant en farandole le traditionnel rôti du dimanche.

Le chou braisé et la purée de carottes peuvent se servir ensemble ou pas, accompagnés de brocolis, de pommes de terre sautées... ou tout simplement selon vos envies !

Chou rouge braisé au vin rouge et épices et purée de carottes au cumin

Pour 4 personnes (ou plus si on choisit de servir avec également des pommes de terre et brocolis par exemple) :

Ingrédients :

Pour le chou braisé :

-1 demi chou rouge

-1 oignon

-1 pomme acidulée

-200 ml de vin rouge

-1 cuillerée à soupe de vinaigre de cidre

-2 cuillerées à café de sirop d'érable ou de miel

-cannelle, muscade

-sel, poivre

-huile d'olive

 

Pour la purée de carottes:

-500 g de carottes

-une pincée de cumin

-un filet d'huile d'olive

-sel

 

Préparation :

Pour le chou :

-Faire revenir l'oignon dans un peu d'huile d'olive avec un peu de sel

-Ajouter les épices, et le chou rouge en lanières, un peu de sel supplémentaire, et faire suer le tout pendant une dizaine de minutes

-Ajouter ensuite la pomme épluchée en petits cubes, le sirop d'érable, le vinaigre de cidre et le vin rouge

-Laisser mijoter à feu doux pendant une petite heure, jusqu'à ce que le chou soit bien tendre

 

Pour la purée :

-Faire cuire les carottes épluchées et en morceaux à la vapeur, 15 minutes en cocotte-minutes, un peu plus en cuisson vapeur classique

-Dans le bol d'un mixeur, mixer les carottes avec le cumin, un peu de sel et d'huile d'olive jusqu'à obtenir une consistance onctueuse, et rectifier l'assaisonnement

Publié le 7 Avril 2017

De gourmandes croquettes à de pommes de terre qui pourront éventuellement réalisées avec un reste de purée ou de pommes vapeur ou à l'eau.

Je les ai servie avec une purée de brocolis, quelques brocolis violets en fleurettes ('early purple sprouting'), des oeufs pochés et un pesto d'ail des ours (c'est la pleine saison, et il se ramasse dans les sous-bois).

Croquettes de pommes de terre et brocolis violets

Pour 4 personnes :

Ingrédients :

-600 g de pommes de terre farineuses (ou de reste de purée ou pommes de terre cuites)

-1 gros oignon

-1 oeuf

-un peu de farine

-600 g de brocolis (violets si possible !)

-huile d'olive

-sel, poivre

 

Pour servir :

-4 à 8 oeufs selon l'appétit

-pesto d'ail des ours (ou autre pesto de saison : fanes de carottes, de radis, cresson)

 

Préparation :

-Faire cuire les pommes de terre épluchées et en gros morceaux à la vapeur (10 à 15 minutes en cocotte minute) (passer cette étape si des pommes de terre déjà cuites ou de la purée sont utilisées)

-Faire suer l'oignon haché avec un peu de sel dans un peu d'huile d'olive jusqu'à ce qu'il soit translucide

-Lorsque les pommes de terre sont cuites, les écraser à la fourchette avec l'oignon et rectifier l'assaisonnement

-Ajouter l'oeuf et un peu de farine, afin qu'il soit possible de façonner des croquettes avec la pâte

-Former douze ou seize croquettes en façonnant des boulettes et les aplatissant ensuite avec la paume de la main et les disposer dans une assiette saupoudrée de farine et les retourner dans la farine pour qu'elles en soient légèrement recouvertes de tous les côtés

-Faire cuire les brocolis dans de l'eau bouillante pendant 5 à 10 minutes (surveiller la cuisson, ils sont prêts lorsqu'ils sont tendres mais encore un peu fermes)

-En parallèle, faire chauffer une grande poêle et

-Lorsqu'elle est chaude, la badigeonner d'huile d'olive et y disposer les croquettes

-Retourner les croquettes au bout de 3 minutes (ou lorsque le dessous des croquettes devient doré), et baisser un peu le feu

-Ajouter un peu d'huile d'olive au besoin et poursuivre la cuisson jusqu'à ce que les croquettes soient bien dorées de tous les côtés

-Egoutter les brocolis lorsqu'ils sont cuits, et en passer les deux tiers au mixeur, avec un trait d'huile d'olive et un peu de sel

-Faire pocher les oeufs de 3 à 5 minutes

-Servir en disposant sur les assiettes les croquettes, et un peu de purée, quelques brocolis, les oeufs pochés et un filet de pesto ; finir avec un tour de moulin à poivre

Publié le 2 Avril 2017

Inspirée par le très appétissant livre Cuisine des saisons aux éditions Marabout, voici une idée de tarte originale à déguster avec une salade verte.

Tarte brie, pommes, ricotta

Pour une tarte :

Ingrédients :

-2 pommes acidulées, type Elstar ou Cox

-200 g de brie (avec ou sans la peau, selon les goûts - sans pour moi !)

-250 g de ricotta

-1 oeuf

-le jus d'un citron

-10 g de sucre roux

-2 cuillerées à café de moutarde à l'ancienne

-thym

Pour la pâte :

-200 g de farine

-75 ml d'huile de tournesol

-30 ml d'eau

-sel

 

Préparation :

-Préparer la pâte : mélanger dans un saladier l'huile, l'eau et le sel, et verser la farine en une fois

-Remuer par à-coups avec un fouet, puis terminer de mélanger la pâte à la main en formant une boule, sans trop travailler la pâte

-Etaler la pâte en rond et la disposer dans le plat à quiche

-Enfourner pendant 20 minutes à blanc à 180°C (Th.6)

-Découper la moitié du brie en petits cubes, l'autre en lamelles

-Découper une pomme en petits cubes, l'autre en rondelles

-Faire fondre le sucre avec le jus de citron en le réchauffant doucement

-Mélanger dans un saladier l'oeuf, la ricotta, le brie et la pomme en cubes et le thym

-Sortir la pâte du four, la badigeonner de moutarde à l'ancienne et verser l'appareil à la ricotta

-Disposer les rondelles de pommes et les lamelles de brie, et badigeonner du jus de citron sucré

-Enfourner une quinzaine de minutes à 180°C, en surveillant la coloration de la tarte

-Déguster tiède avec une salade verte

Publié le 27 Mars 2017

J'ai découvert l'année dernière l'heureuse association chou-fleur/chorizo , et ai naturellement penser à tester le mariage chou-fleur/nduja, cette version italienne de saucisse épicée.

Cette délicieuse sauce crémeuse devrait plaire même aux plus réticents au chou-fleur !

Les bucatini sont de longues pâtes creuses qui se prêtent très bien à cette recette, mais d'autres types de pâtes creuses courtes, comme des penne rigate par exemple, seront également très adaptées !

Bucatini au chou-fleur et nduja

Pour 4 personnes :

Ingrédients :

-400 g de bucatini (ou autres pâtes creuses)

-1 petite tête de chou-fleur (environ 600 g)

-2 oignons

-1 gousse d'ail

-80 g de nduja

-4 cuillerées à soupe de crème ou de fromage frais (type St-Morêt)

-thym

-sel, poivre

-huile d'olive

 

Préparation :

-Faire cuire le chou-fleur en fleurette pendant 10 à 15 minutes à l'eau bouillante jusqu'à ce qu'il soit bien tendre et l'égoutter

-Faire revenir l'oignon émincé dans de l'huile d'olive avec un peu de sel

-Lorsque l'oignon est translucide, ajouter l'ail épluché, dégermé et haché, ainsi que le thym

-Faire cuire les pâtes en parallèle, selon les instructions du paquet

-Ajouter le nduja aux oignons, puis le chou-fleur en l'écrasant, et un peu d'eau de cuisson des pâtes pour assouplir la sauce

-Ajouter enfin la crème ou le fromage frais, rectifier l'assaisonnement, puis ajouter les pâtes égouttées

Publié le 19 Mars 2017

Les carottes sont présentes dans de nombreuses recettes, mais pas toujours mises en valeur pour elle-mêmes. Elles ont l'avantage d'être présentes pendant des mois de l'année où l'offre en légumes est assez maigre, et se prêtent à de multiples préparations.

Ici, cuisinées au cumin, elles sont vraiment délicieuses, et peuvent se servir tièdes ou froides.

Carottes au cumin, oignon rouges confits et pois chiches, sauce au tahiné

Pour 4 personnes :

Ingrédients :

Pour les carottes au cumin :

-800 g de carottes

-1 trait de jus de citron

-1 gousse d'ail

-cumin

-sel

-huile d'olive

 

Pour l'oignon rouge confit :

-2 oignons rouges

-sel

-huile d'olive

 

Pour la sauce au tahiné :

-3,5 cuillerées à soupe de tahiné

-1,5 cuillerées à soupe de jus de citron

-3 cuillerées à soupe d'eau

-1 petite gousse d'ail épluchée, dégermée, hachée

-1 pincée de sel

 

-200 g de boulgour ou de couscous

-250 g de pois chiches cuits

 

Préparation :

-Faire cuire le boulgour ou la semoule selon les instructions du paquet, et laisser tiédir ou refroidir

-Eplucher et découper les carottes en rondelles

-Eplucher et dégermer la gousse d'ail, et la couper en deux

-Dans une casserole, faire chauffer un peu d'huile d'olive, et ajouter du cumin

-Dès que le cumin commence à dorer, ajouter les carottes et bien mélanger

-Baisser le feu, couvrir pendant 5 minutes, puis ajouter l'ail

-Mélanger, et laisser cuire encore 10 minutes à couvert en vérifiant que les carottes n'attachent pas

-Ajouter ensuite le jus de citron et un trait d'eau, mélanger et laisser confire jusqu'à ce que les carottes soient fondantes (au moins 30 minutes en tout) et retirer l'ail

-En parallèle, préparer les oignons confits : émincer grossièrement les oignons, et les faire cuire doucement à couvert dans une peu d'huile d'olive avec un peu de sel, jusqu'à ce qu'ils soient translucides

-Préparer la sauce au tahiné en mélangeant les ingrédients de la liste, jusqu'à obtenir une consistance bien crémeuse; rectifier si besoin l'assaisonnement/l'acidité, la saveur du citron et de l'ail est variable !

 

Dressage :

-Servir tiède ou froid en disposant harmonieusement carottes, oignons et pois chiches sur le boulgour ou la semoule, et arroser de sauce au tahiné

Publié le 13 Mars 2017

On manque parfois d'imagination pour cuisiner le chou-fleur. Rôti au four avec des épices, il révèle des saveurs bien différentes de celles d'une classique cuisson à l'eau.

Une petite note levantine vient compléter ce plat avec une sauce au tahiné, pâte de sésame que vous trouverez dans les magasins bio ou moyen-orientales.

Vous pouvez servir ces tartines avec des betteraves avec un trait de citron, et arrosée de sauce au tahiné !

Ne vous laissez pas impressionner par la longueur de la recette. Plusieurs préparations différentes, mais rien de compliqué !

Tartines au chou fleur rôti au cumin, et sauce au tahiné

Pour 4 personnes :

Ingrédients :

-4 belles tranches de pain au levain

 

Pour le chou-fleur rôti :

-1 petite tête de chou-fleur (600 à 800 g)

-4 échalotes

-cumin

-sel

-huile d'olive

 

Pour la purée d'amandes :

-40 g d'amandes

-1 petite gousse d'ail épluchée et dégermée

-20 g de mie de pain

-20 ml d'huile d'olive

-un peu d'eau

-une pincée de sel

 

Pour la sauce au tahiné :

-3,5 cuillerées à soupe de tahiné

-1,5 cuillerées à soupe de jus de citron

-3 cuillerées à soupe d'eau

-1 petite gousse d'ail épluchée, dégermée, hachée

-1 pincée de sel

 

Préparation :

-Découper le chou-fleur en morceaux de la taille d'une bouchée, éplucher et découper les échalotes en rondelles

-Disposer le chou-fleur dans un plat à four, le saupoudrer de cumin et sel, et arroser d'un peu huile d'olive, et bien mélanger

-Enfourner dans un four préchauffé à 210°C (Th.7) pour une trentaine de minutes, en remuant de temps en temps

-Après dix minutes de cuisson, ajouter les échalotes au chou-fleur, les saler légèrement et ajouter un trait d'huile d'olive

-Les légumes sont prêts lorsque le chou-fleur est tendre, légèrement doré sur les bords, et les échalotes translucides

-Préparer la purée d'amandes en mixant tous les ingrédients de la liste

-Préparer la sauce au tahiné en mélangeant les ingrédients de la liste, jusqu'à obtenir une consistance bien crémeuse; rectifier si besoin l'assaisonnement/l'acidité, la saveur du citron et de l'ail est variable !

 

Dressage:

-Faire griller le pain légèrement, et le tartiner de purée d'amandes

-Répartir les chou-fleur et échalotes rôtis sur les tartines, et arroser de sauce au tahiné

-Servir éventuellement avec une salade de betteraves au citron et à la sauce au tahiné

Publié le 7 Mars 2017

Revenue pleine d'idées et de paprika de deux voyages à Budapest, voici une recette d'inspiration hongroise réalisée dans ma cuisine anglaise avec un chou du marché fermier.

Les pâtes utilisées ici m'ont accompagnée de Hongrie, mais des gnocchi, spätzle ou autres pâtes fraîches seront tout à fait adaptées ici !

Chou au paprika et pâtes fraîches

Pour 6 personnes :

Ingrédients :

-720 g de pâtes aux oeufs fraîches ou 450 g de pâtes aux oeufs sèches (adapter la quantité au public !), les pâtes hongroises traditionnelles sont à mi-chemin entre les gnocchi et les spätzle

-1 gros chou vert frisé

-2 oignons

-2 gousses d'ail

-6 cuillerées de fromage frais type St Morêt

-bouillon de légumes

-2 cuillerées de paprika (un mélange 4/5 doux et 1/5 piquant pour moi)

-huile d'olive

-sel

 

Préparation :

-Découper le chou en lanières, en retirant les feuilles extérieures les plus dures et le coeur

-Le faire blanchir 5 minutes dans de l'eau bouillante et l'égoutter

-Pendant ce temps, éplucher et émincer les oignons

-Les faire revenir dans une cocotte avec un peu d'huile d'olive et de sel

-Lorsque qu'il deviennent translucides, ajouter l'ail dégermé et haché, mélanger et laisser cuire deux minutes

-Ajouter ensuite le chou, et le laisser cuire 5 minutes

-Couvrir ensuite à peine de bouillon, et ajoute le paprika

-Laisser mijoter une bonne vingtaine de minutes jusqu'à ce que le chou soit bien tendre

-Faire cuire les pâtes selon les instructions du paquet

-Au moment de servir, ajouter le fromage frais au chou, mélanger et rectifier l'assaisonnement

-Servir avec les pâtes

Publié le 2 Mars 2017

Lorsqu'arrive la fin de l'hiver, le palais réclame parfois un peu de fraicheur, après un enchaînement de plats mijotés et soupes. En attendant la saison des tomates et autres crudités, encore bien loin, cette salade aux betteraves et pommes acidulées est absolument délicieuse !

Le maftoul est un type de semoule complète palestinienne au goût de noisette caractéristique. On peut le substituer par du couscous géant ou de la fregola sicilienne, mais dont les saveurs seront moins prononcées.

N'ayez pas peur de bien assaisonner, le sucre des pommes et betteraves ont besoin d'une vinaigrette ayant du répondant !

Salade de maftoul aux betteraves et pommes

Pour 4 personnes :

Ingrédients :

-250 g de maftoul (ou couscous géant ou autre substitut)

-400 g de betteraves rouges cuites

-2 pommes fermes et acidulées (granny ou cox par exemple)

-quelques cerneaux de noix

-2 échalotes

-2 bonnes cuillerées de moutarde forte

-4 cuillerées à soupe de vinaigre balsamique blanc ou de cidre

-4 cuillerées à soupe d'huile de noix

 

Préparation :

-Préparer le maftoul selon les instructions du paquet, l'égoutter et le rincer à l'eau froide, avant de le laisser s'égoutter et refroidir complètement dans la passoire

-Eplucher betteraves et pommes, et les découper en petits morceaux

-Eplucher et émincer finement les échalotes, et les mettre dans le saladier avec la moutarde, le vinaigre et l'huile de noix

-Ajouter les betteraves, les pommes, le maftoul refroidi et enfin les cerneaux de noix grossièrement concassés, et mélanger

-Ajuster l'assaisonnement à votre goût et en fonction du sucre contenu dans les betteraves

 

Publié le 27 Février 2017

Le nduja est une saucisse épicée originaire de Calabre, à la consistance crémeuse, qui se tartine ou se mélange facilement à des sauces.

Dans cette recette, le piment du nduja est contrebalancé par la douceur du fromage frais ou du mascarpone. Un délice...

Conchiglioni au nduja

Pour 4 personnes :

Ingrédients :

-400 g de conchiglioni

-4 cuillerées à soupe de nduja (un peu moins si vous avez peur du piment)

-4 cuillerées à soupe de fromage frais type St Morêt ou de mascarpone

-1 oignon

-1 gousse d'ail

-thym

-huile d'olive

-sel, poivre

 

Préparation :

-Eplucher et émincer finement l'oignon, et le faire suer dans de l'huile d'olive avec un peu de sel

-Faire cuire les pâtes en suivant les instructions du paquet

-Lorsque l'oignon est translucide, ajouter l'ail épluché, dégermé et haché, ainsi que le thym, mélanger et laisser cuire une minute

-Ajouter le nduja, mélanger, puis finaliser la sauce en ajoutant le fromage frais, et en assouplissant le tout avec un peu d'eau de cuisson des pâtes, et rectifier l'assaisonnement

-Ajouter les pâtes égouttées et bien mélanger afin que la sauce enrobe bien les conchiglioni

Rédigé par Elodie

Publié dans #Plats, #Hiver